Blog

Savoir reconnaître et prendre charge un chien hyperactif

Improprement utilisée pour désigner l’état d’excitation des chiens, l’hyperactivité canine est en réalité un état pathologique qui traduit un trouble du développement du chien. Elle se manifeste par un ensemble de signes en rapport avec des troubles du comportement qui rendent son diagnostic aisé. Savoir suspecter une hyperactivité devant une instabilité du comportement de votre chien est donc très important pour mieux le prendre en charge. Il vous faut cependant, lorsque vous constatez ces signes (que nous allons développer à la suite), vous rapprocher d’un spécialiste (un vétérinaire ou un éducateur canin par exemple) qui sont plus habiletés à poser le diagnostic et à vous prodiguer des conseils.

Qu’est-ce que c’est l’hyperactivité canine ?

L’hyperactivité canine est un excès d’activité de votre chien dû à une perturbation au cours de son processus neurodéveloppemental. Sont donc exclus de ce cadre, les chiens présentant des agitations qui ne sont pas en rapport avec son processus de développement (affamés, enfermés ou isolés trop longtemps … )

Typologie

On distingue deux types d’hyperactivité :

-Une hyperactivité dite physiologique, donc non pathologique, et correspondant à un fonctionnement normal de l’organisme du chien. C’est cette hyperactivité que vous observerez chez certaines races de chien, plus énergiques, mais également au cours du processus d’adaptation d’un chiot…

-Une hyperactivité dite pathologique : la dénomination “hyperactivité” prend en compte ce type qui résulte d’un processus pathologique chez un chien.

Les raisons qui expliquent cette hyperactivité pour votre chien

Pour bien comprendre pourquoi votre chien devient hyperactif, faisons un petit point sur son processus de développement. En effet le développement de votre chien passe par plusieurs étapes. Celle de la quatrième semaine de vie est très cruciale pour lui pour l’appropriation du contrôle de ses instincts(en général un self-control), l’interaction avec son environnement et son adaptation. Elle se fait, et réussit en présence de sa mère, qui s’y implique. L’absence de la mère, ou son immaturité à cette époque sera à l’origine de l’absence de ce self-control à l’origine plus tard, de l’hyperactivité. Plus rarement, le problème provient d’un déséquilibre de neuromédiateurs intervenant dans la régulation du comportement et de l’émotion de votre chien. Le syndrome d’hypersensibilité hyperactivité est également incriminé. L’hypersensibilité traduit l’absence d’exploration de son environnement au cours de la troisième semaine de vie par le chiot. Ceci est à l’origine d’une crainte morbide naissante qui provoque une situation de vigilance trop marquée (votre chien est constamment en état d’alerte) d’où son hyperactivité qui traduit ici un stress. Nous insistons sur le fait qu’il faut que vous fassiez examiner votre chien par un spécialiste qui pourra en fonction des signes et de l’histoire de vie chien, mieux vous expliquer les facteurs en cause. 

Les signes annonciateurs

Le chien hyperactif est toujours surexcité, mord souvent sans contrôle, gémit et aboie trop souvent. Il réagit à tout stimulus (bruit, lumière …) parfois de façon exagérée, il est désobéissant, se repose très rarement, agressif, salive beaucoup parfois. Son sommeil est superficiel, il est vorace et présente des troubles de conduite alimentaire. Son comportement est destructeur, et est toujours nerveux. 

Les causes d’erreur

Tous les signes suscités sont des signes d’appel qui imposent de consulter un vétérinaire. Cependant, il faut savoir que tous les états d’agitation de votre chien ne correspondent pas toujours à l’hyperactivité en question, telle que définie et décrite plus haut. Il existe en effet des races de chien très énergiques qui ont besoin de se dépenser et qui resteront donc très souvent actifs très longtemps. De même un chien dans une situation de danger présentera des troubles du comportement qui traduisent son angoisse et son hyper-vigilance (ces états sont passagers et difficilement trompeurs, sauf s’ils sont récurrents). De même l’adaptation à un nouvel environnement par votre chien peut vous donner l’impression qu’il est hyper actif alors qu’il explore son nouveau cadre. Le contexte est souvent évocateur pour vous éviter de vous tromper. De toutes les façons l’avis d’un spécialiste est nécessaire pour retenir un diagnostic.

La prise en charge d’un chien hyperactif

Elle peut être comportementale ou peut nécessiter une chimiothérapie (faire utiliser des produits chimiques histoire de calmer votre chien). L’indication devant être donnée par le spécialiste.

Des mesures générales sont indiquées lorsque vous suspectez une hyperactivité de votre chien. Vous devez éviter d’agresser votre chien en lui criant dessus tout le temps. Cela favorise encore un stress. Ne le laisser pas au contact étroit avec vos enfants, il pourrait les mordre. Donnez-lui plutôt de l’attention plus souvent au lieu de l’ignorer tout le temps. Jouer avec lui peut s’avérer très efficace pour faire développer des aptitudes de contrôle en lui et le contraindre à l’obéissance. Faites surtout un tour chez le spécialiste pour une prise en charge adéquate de votre chien.

 

Laisser un commentaire